Tu as mis la barre assez haute.

Le beau temps a rempli ses poches d’espoir. On en avait besoin. De l’espoir.

 

Le soleil c’est du luxe trois mois par année. On finit par s’y habituer . Mais l’espoir ça non!

 

Certaines mauvaises langues diront que c’est faux.

 

 

 

L’espoir, finalement, c’est des mots lancés comme des balles de neige, pour rire, surtout pas pour faire mal, plus pour jouer.

C’est des miettes de nouvelles qui arrivent à bon port.

 

 

C’est des yeux qui se ferment enfin sur l’oreiller, la nuit tombée.

C’est un soupir après une gorgée qu’on attendait pas.

 

 

C’est le soleil qui t’aveugle quand il annonce de la pluie.

 

 

C’est faire du voilier sur le Saint-Laurent.

 

 

C’est se tromper mais réussir quand même.

 

 

C’est tourner la page puis réaliser qu’il y a quelque chose d’écrit. Mais tu l’avais pas vu.

 

 

C’est 200 km/h sans se faire pogner.

 

 

C’est aussi la robe de la nouvelle fille à ta job. C’est le sourire que ta dedans quand tu te dis : wow!

C’est les deux arc-en-ciel de vendredi passé.

 

 

C’est un souvenir qui fait la promesse de ne plus (trop) souffrir.

 

 

Merci pour ça.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s